Les Penstemons des vivaces persistantes à longue floraison

Les Penstemons  des vivaces  persistantes à longue floraison

Les Penstemons des vivaces parfaites ???

Les Penstemons des vivaces parfaites ??? (défauts et astuces)

     Les penstemons possèdent beaucoup de qualités, (florifères, persistants, variés, vivace, résistance à la sécheresse) s'ils sont bien choisis et bien utilisés. De nos jours  l'achat de plantes vivaces est principalement réalisé sans conseil en dehors du chromo (étiquette photo) et des bonnes pépinières (voir ASPECO).
Voici quelques défauts que nous avons évoqués sur différents forums (merci aux participants) et les astuces pour en faire des vivaces presque parfaites...




1
Sensibilité aux sols trop humides :
Le penstemon hybride préfère des sols drainants, mais assez profonds. Si  le sol est trop argileux, lourd asphyxiant en hiver, sa durée de vie est plus courte, il a du mal à passer l'hiver froid et humide. Dans ce cas nous pouvons toutefois :
  • Planter les galanes sur des massifs buttés (15cm).
  • Pailler finement le sol en hiver, pour le protéger de la pluie qui tasse et encourager la vie dans le sol, mais pour ne pas empêcher l'évaporation de l'eau.
  • Conserver le feuillage du  Penstemon durant tout l'hiver car il permet par transpiration, d'évacuer l'excès d'eau (taille sévère en Mars).
  • Choisir les cultivars les plus rustiques (éviter  P. heterophyllus et les hybrides à feuilles larges et grandes fleurs).
  • Planter tardivement (Avril) pour permettre une implantation avant la saison la plus difficile chez vous (l'hiver ?).
  • A la plantation décompacter bien le sol en profondeur (facile avec une griffe de jardin rotative par exemple, ou avec une barre à mine), nous pouvons aussi ajouter des graviers au fond, et apporter un peu de terre sableuse ou ajouter du sable grossier.
2 Fragilité au froid :

Les penstemons à grandes fleurs et larges feuilles (1cm) sont les plus fragiles au froids. Généralement les autres résistent bien aux hivers normaux, certains d'entre nous les conservent plus de dix ans, même dans le nord de la France (Lens). Mais attention à l'équation :
 froid (- de -8) + sol lourd trempé + cultivar ou espèce fragile = échec
Il est vivement conseillé de conserver dans des pots plus à l?abri, des boutures réalisées fin d'été, pour pouvoir compenser, fin d'hiver les éventuelles pertes, ou agrandir les massifs.

3 Port trop flasque :
Les fleurs des penstemons sont très nombreuses et  placées sur des jeunes pousses vigoureuses, parfois fines (' Alice Hindley ', ' Blackbird '). Les tiges peuvent donc ployer sous le poids des inflorescences.
Nous devons anticiper ce phénomène lors de la plantation (en laissant plus d'espace), et nous pouvons tailler les branches périphériques pour réaliser des bouquets.
Les penstemons les plus mous peuvent être encadrés de plantes plus rigides (surtout pour les variétés les plus hautes). Des supports peuvent utilisés comme ici à l'arboretum Gaston Allard à Angers.


4 faible durée de vie :
Elle est surtout conditionnée par les paramètres froid, eau stagnante et taille trop précoce, mais comme beaucoup de plantes généreuses les penstemons ne feront pas des centenaires, toutefois en bouturant ou en marcottant vos cultivars vous pourrez facilement les conserver très longtemps.

5 fleur trop horticole, trop kitch :
Oui certains cultivars ont des très grandes fleurs à grande macule blanche, comme l'imposaient les goûts du 19ème, ce sont aussi les hybrides les plus fragiles et bien d'autre cultivars à l'aspect plus sauvage et plus actuel peuvent nous charmer.

Bien utilisés les penstemons sont donc presque parfaits. 
A condition de leur proposer un sol et un microclimat favorables,
 de les tailler au bon moment et
 de les bouturer régulièrement pour les remplacer si besoin.





4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres